13. La rue de l’église
(Die Kirchenstraße)
station précédente:
 
enquête
prochain arrêt:

Les portes de la ville, l'une du côté est du clocher, l'autre près de la « Zehntenscheune » (la grange de la dîme) délimitaient cette rue, la rue principale de la ville au Moyen-Âge.
Il y avait déjàune première zone d’habitation à cet endroit avant la construction du château fort en surplomb de la « Kirchenstraße ».

Des croquis de 1700 attestent que le « Bürglin » était une imposante bâtisse.
Les seigneurs « Sickingen de Sickingen »le firent démolir en 1700 pour pouvoir construire leur château en ville avec les matériaux ainsi récupérés.
On peut supposer que les grandes pierres de taille ont servi à bâtir la« Didiersches Herrenhaus » (la maison de maître Didier: étape 23).

Les maisons à colombage, aujourd’hui partiellement reconstruites et transformées, sont les unes à côté des autres et s'adossent au « Schlossberg »(la colline du château).
De grandes caves voûtées aux fenêtres cintrées laissent supposer qu’à l’origine ces pièces étaient au niveau du sol et qu'elles furent remblayées.
C'est ce qui explique vraisemblablement l'existence des mystérieux passages souterrains qui courent sous la « Kirchenstraße ».

Dans la rue de l’église, se trouvent la" St. Andreas-Kirche »(église Saint-André)et l’ancienne « Rentei ».



Participation de neuf élèves (Katharina Sander, Marie Velten, Jana Jennewein, Jennifer Jost, Anna Jung, Lara Sophie Niederelz, Lucas Krebs, Franziska Tretter, Leon Vollmer) et de leur professeure (Margrit Müller) de la St.-Katharina-Realschule Landstuhl dans le cadre de la « semaine des projets » de 2016 avec l’aide bienveillante de Madame Sylvie Hombourger, professeure du collège privé « Notre-Dame La Salle » de Pont-à-Mousson. Merci beaucoup !!!
Les deux établissements sont jumelés depuis le 6 avril 1973.
Dernière mise à jour le 02.06.2016